Réinstallation

Il y a urgence: selon le HCR, quelque 1,2 million de personnes réfugiées dans le monde ont actuellement besoin d’une réinstallation urgente. Parmi elles, 480’000 victimes de la guerre en Syrie.

Qu’est-ce que la réinstallation?

Par «réinstallation» ou «resettlement», on entend le transfert de réfugiés particulièrement vulnérables d’un pays de premier accueil vers un autre pays, où ils pourront s’établir de manière durable. Les programmes de réinstallation sont mis en œuvre en étroite coopération entre les États et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Sur plus de 22 millions de réfugiés dénombrés dans le monde, moins de 1% peuvent être réinstallés.

Pourquoi faut-il obtenir plus de places de réinstallation?

Prendre le chemin de l’exil devient ainsi de plus en plus dangereux et les routes migratoires sont jalonnées de catastrophes humanitaires. D’innombrables réfugié-e-s risquent leur vie, dépérissent dans des zones de transit ou finissent dans des camps sous-financés, dans des pays dépassés par la crise migratoire et incapables d’offrir la protection nécessaire.

Face à cette situation sans issue, les programmes de réinstallation du HCR constituent souvent la dernière chance d’éviter de telles tragédies. Ils permettent aux personnes particulièrement vulnérables de se rendre en tant que réfugié-e-s reconnu-e-s dans des pays tels que la Suisse, légalement et en toute sécurité. Ils offrent par là-même la perspective d’une vie autonome, digne et sûre. Il y a urgence: selon le HCR, quelque 1,2 million de personnes réfugiées dans le monde ont actuellement besoin d’une réinstallation urgente, dont 480 000 personnes victimes de la guerre en Syrie.

Que voulons-nous atteindre?

Des quotas plus élevés et plus réguliers pour la réinstallation des réfugiés: L’OSAR s’engage pour que la Suisse augmente ses quotas actuels en matière d’accueil de personnes réfugiées et ancre dans sa politique d’asile la participation régulière aux programmes de réinstallation du HCR.